Projet de loi no 40

PL40 : Toute la vérité

Voir le document

Projet de loi no 40 modifiant l’organisation et la gouvernance scolaires
La mobilisation des profs de la FAE commence à porter fruit

Québec, le 20 novembre 2019 – L’occupation de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) ce matin au rez-de-chaussée de l’Édifice Marie-Guyart à Québec, où se trouvent les bureaux du ministère de l’Éducation, et lors de laquelle une cinquantaine d’enseignantes et enseignants ont manifesté silencieusement pendant plus de deux heures, a porté fruit. Après une brève rencontre impromptue avec le cabinet du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, celui-ci s’est engagé à rencontrer les représentantes et représentants de la FAE avant Noël afin de discuter du projet de loi no 40.

Lire la suite du communiqué

Projet de loi no 40 modifiant l’organisation et la gouvernance scolaires
Des profs occupent le ministère de l’Éducation à Québec

Québec, le 20 novembre 2019 – Après avoir dénoncé le projet de loi no 40 en commission parlementaire le 4 novembre dernier, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) demande à nouveau au gouvernement de retirer ce projet de loi. Une cinquantaine d’enseignantes et enseignants occupent actuellement l’Édifice Marie-Guyart, où se trouvent les bureaux du ministère de l’Éducation à Québec, afin de faire comprendre au ministre Jean-François Roberge l’ampleur du mouvement d’indignation et de colère parmi les profs. Une délégation remettra aussi ce matin, au ministre de l’Éducation, plus de 6000 lettres signées en moins de deux semaines par des profs qui s’opposent au projet et qui lui demandent de le retirer.

Lire la suite du communiqué

PROJET DE LOI NO40 MODIFIANT LA GOUVERNANCE SCOLAIRE : UN VÉRITABLE CHEVAL DE TROIE

L’une des pires attaques contre la profession enseignante

Le projet de loi no 40 modifiant la Loi sur l’instruction publique (LIP) a été déposé le 1er octobre à l’Assemblée nationale par le ministre de l’Éducation. En plus de faire disparaître les commissions scolaires (et leurs élus) au projet de « centres de services scolaires » dirigés par un conseil d’administration, ce projet de loi centraliserait le système scolaire au projet du ministre, et ferait la part belle aux directions d’établissement et aux gestionnaires. En outre, dans sa forme actuelle, il contient des éléments dommageables pour l’école publique et pour la profession enseignante, notamment en introduisant des éléments s’apparentant à la mise sur pied d’un ordre professionnel déguisé.

Si vous désirez consulter le dépliant produit par la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), cliquez ICI.

Le projet de loi no 40 est l’une des pires attaques contre la profession enseignante. Signifions à Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, notre désaccord avec les changements qu’il prévoit y apporter. Remplissez le formulaire de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), modifiez la lettre si vous le désirez et ensuite, cliquez sur envoyer. Elle sera livrée au ministre automatiquement. Merci de votre implication.

La FAE a présenté son mémoire à propos du projet de loi 40 en commission parlementaire. Nous vous invitons à visionner la présentation de Nathalie Morel et Sylvain Mallette. Bonne écoute!

http://m.assnat.qc.ca/fr/video-audio/archives-parlementaires/travaux-commissions/AudioVideo-83031.html

Nous vous invitons à écouter l’entrevue de Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), qui était sur les ondes du 98,5 FM avec Paul Arcand  jeudi matin à 7h45 (le 24 octobre). Il a brièvement expliqué la position de la FAE sur le projet de loi no40 portant sur la gouvernance scolaire.

Cliquez ici pour écouter l’entrevue